Sinistres : comment déceler les risques non identifiés ?

Si les risques de sinistres les plus courants sont les dégâts des eaux, les incendies et les catastrophes naturelles, certains risques non identifiés sont susceptibles de provoquer de graves dommages.

En tant que gestionnaire immobilier, difficile d’avoir l’œil partout. Certaines défaillances des installations sautent aux yeux, d’autres sont plus sournoises ! Comment déceler les risques non identifiés ?

Mobiliser ses équipes pour déceler les risques non identifiés

Pour déceler les risques non identifiés, il va falloir mobiliser ses équipes. Electriciens, plombiers, agents de maintenance, ouvriers, usagers seront mis à l’épreuve.

Chacun selon sa spécialisation connait les risques propres à son domaine d’expertise. Les agents intervenant sur un immeuble seront les meilleurs indicateurs des risques qui auraient pu échapper aux gestionnaires immobiliers.

Interroger ses équipes permet d’en savoir davantage sur les faiblesses des bâtiments et les défaillances des équipements.

Se faire aider par des professionnels pour déceler les risques non identifiés

Les risques non identifiés ont souvent un rapport avec des canalisations enfouies, une partie du réseau électrique inaccessible, le mauvais réglage d’une installation…

Seuls des professionnels spécialisés sont en mesure de faire un état des lieux précis des équipements.

Faire appel à un expert en assurances permet également de déceler les risques non identifiés d’une entreprise, d’un immeuble ou d’un parc immobilier. Habitué des sinistres en tous genres, il saura pointer du doigt les facteurs de risques et identifier les zones sensibles…

Il pourra vous aider à élaborer une stratégie de prévention des risques de sinistres efficace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *