Optimiser le coût de ses assurances

Les assurances représentent un coût conséquents pour un parc immobilier. Un contrat d’assurance se négocie mais il faut disposer des bons arguments afin de convaincre son interlocuteur. Pour optimiser le cout de ses assurances, il est nécessaire d’analyser et anticiper les risques, sécuriser les bâtiments et les installations.

L’objectif est de maximiser les garanties en réduisant les franchises et le montant de la prime annuelle.

Rassurer les assureurs en réduisant les risques

Le risque et la répétition du risque à couvrir, sont ce que redoutent le plus les assureurs,

Pour le calcul de leurs primes, les assureurs se réfèrent à l’idée qu’ils se font de la sinistralité des biens à protéger.

Ainsi il est possible de réduire les risques en prenant les mesures adéquates en termes de maintenance des équipements, d’entretien des bâtiments et des installations. Protéger et sécuriser les immeubles permet aussi de démontrer que les risques sont connus, maîtrisés autant que possible et que tout est mis en œuvre pour les minimiser.

Négocier les contrats

Que ce soit lors de la signature d’un nouveau contrat ou bien à l’occasion de son renouvellement annuel, négocier les termes du contrat permet d’optimiser le coût de ses assurances.

Selon l’importance de son parc immobilier, le groupe aura intérêt à répartir la totalité de sa couverture auprès de 2 voir 3 compagnies d’assurance, afin de les mettre en concurrence et être en mesure de faire peser les négociations en sa faveur.

En termes d’assurances, tout se négocie, et les champs de discussions sont assez facilement identifiables. Un Risk Manager sera tout à fait capable de prendre en charge une telle démarche.

Sa mission consistera à établir la liste des risques à couvrir, avec une évaluation pour chacun d’eux, et si possible un taux de risque et un taux de répétitivité. En face de chaque risque il conviendra d’évaluer le niveau et le type de franchise acceptable.

Le calcul de la prime pourra être issu de cette analyse concrète.

Bien évidemment une telle négociation devra être répétée régulièrement et ajustée en fonction des sinistres déclarés, ou pas, au cours de l’année écoulée.

Ainsi, fort de cette organisation optimiser le coût de ses assurances est possible quel que soit la taille du parc immobilier à couvrir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *